Comment fonctionne une unité de climatisation à l’eau? En se connectant à un réseau public ou à une source d’eau à proximité. À la différence d’un système de climatisation classique, fonctionnant grâce à un climatiseur ou à une pompe à chaleur réversible, la climatisation à l’eau utilise des sources en eau pour opérer. Le remplacement de votre unité de climatisation à l’eau peut contribuer à limiter notre consommation d’eau potable. 

La ville de Montréal interdit d’installer un appareil de climatisation, de réfrigération, de refroidissement, de chauffage, un groupe électrogène ou tout appareil de mécanique de bâtiment utilisant de l’eau de l’aqueduc, tant dans le secteur résidentiel que dans les industries, les commerces et les institutions. Conformément à l’exigence de la Stratégie québécoise d’économie d’eau potable du gouvernement du Québec, la Ville de Montréal a mis en vigueur deux règlements:

  • Le règlement 13-023 vise les appareils dans le secteur résidentiel de la Ville de Montréal;
  • Le règlement RCG 13-011 vise les appareils installés dans le secteur industriel, commercial et institutionnel (ICI) sur le territoire de l’Île de Montréal.

Vous êtes propriétaire à Montréal et vous avez un appareil de climatisation ou de refroidissement utilisant de l’eau potable? Depuis le 1er janvier 2018, vous devriez l’avoir remplacé par un climatiseur, une thermopompe ou un autre système conforme. Il est recommandé de contacter notre équipe pour obtenir des solutions de rechange conformes à la réglementation. 

 

Le refus de se conformer au règlement est passible d’une amende!

Si vous êtes un citoyen :

  • Pour une première infraction, l’amende varie entre 200$ et 500$;
  • Pour toute récidive, l’amende varie entre 500$ et 2000$.

    S’il s’agit d’une industrie, d’un commerce ou d’une institution:

  • Pour une première infraction, l’amende varie entre 400$ et 1000$;
  • Pour toute récidive, l’amende varie entre 500$ et 4000$.

    Il est important de savoir quels sont les appareils considérés conformes à la réglementation. Bien que l’échéance du 1er janvier 2018 ait été définie, on estime que des milliers de commerces, d’institutions et de résidences exploitent encore ces appareils désuets. Sachant que chaque unité peut utiliser 10 000 litres d’eau par jour, cela peut représenter plusieurs dizaines de millions de mètres cubes d’eau potable que la Ville de Montréal doit produire et distribuer à cette seule fin! De plus, cette eau étant directement rejetée à l’égout, elle réduit la capacité de celui-ci pour absorber les forts volumes d’eaux pluviales.

    Pour conclure, Lysair et l’industrie de la réfrigération et de la climatisation auront donc un rôle important à jouer afin de proposer des solutions technologiques adaptées à chaque situation. Vous pouvez consulter le site Web ville.montreal.qc.ca/eaudemontreal pour de plus amples informations sur la réglementation. 

    Travaillons ensemble pour réduire le gaspillage d’eau potable et maintenir l’équilibre écologique! Pour prendre rendez-vous ou pour obtenir plus d’informations, contactez-nous!